potaufeu

Première de ma séance régressive...quelques besoins de retomber en enfance il faut croire!
Le pot-au-feu est l'un des trois plats qui m'a le plus marqué enfant. Déjà un faible pour les carottes c'était les légumes tous mélangés au riz que je préférais à la viande et ça n'a pas changé!
Même si on ne dégustait pas le plat ma grand-mère nous conservais toujours un tupperware de bouillon, l'occasion de manger une soupe de vermicelles très parfumée!
Et comme ce sont ces saveurs que je voulais retrouver je lui ai demandé sa recette qu'elle m'a gentiment dicté (sous la pression elle m'a donné tous les détails!) ...


Pour 2-3 personnes :
potaufeu4

1 plat de côte 700g
1 macreuse 400g
1 os à moelle*

Photo_028
1 navet
6 carottes
4 poireaux
1 branche de céleri
1 oignon piqué d'un clou de girofle
1 cube de bouillon de bœuf
Sel, poivre (facultatif)

300 g de riz rond

potaufeu2

* Afin d'éviter que la moelle ne s'échappe de l'os, la frotter avec du sel fin.

Eplucher et laver les légumes. Les garder entier à l'exception des poireaux que l'on coupe en 2 (conserver du vert).
Mettre la macreuse et le plat de côte dans un grand faitout.
Recouvrir d'eau froide (2 phalanges au dessus du plat de côte).
Couvrir et écumer environ 30 à 45 minutes plus tard avant que ça ne boue. Porter ensuite à petite ébullition avant de baisser et d'ajouter les légumes, l'os à moelle, le cube de bouillon, le sel et le poivre.
Couvrir et laisser à petit bouillon pendant 2h.

40 minutes avant la fin de cuisson de la viande préparer le riz au gras :
Mettre le riz dans une casserole et le couvrir de bouillon dans lequel cuit la viande sur feu doux.
Rajouter du bouillon jusqu'à ce que le riz soit cuit au fur et à mesure et mélangeant de temps en temps en prenant soin qu'il n'accroche jamais à la casserole.
Le riz doit avoir absorber le bouillon et être extrêmement fondant!

Disposer une coupelle de gros sel sur la table afin que chacun puisse en parsemer sa viande.

Cette recette convient pour 2 ou 3 personnes selon que l'on décide de manger le plat de côte ou non. Nous avons coutume de ne manger que la macreuse et la moelle. Le plat de côte bien plus gras est conservé avec les autres restes de viande pour faire un hachis parmentier.
Les restes de légumes coupés en morceaux sont quant à eux remis dans le bouillon qui constituera un dîner léger et parfumé!


potaufeu3